FANDOM


Afficher la carte centrée sur ce point

L'Annapurna est un sommet de l'Himalaya du Népal. Il est le dixième sommet le plus haut du monde.

L'Annapurna comprend plusieurs sommets secondaires :

  • Annapurna I : 8 091 mètres
  • Annapurna II : 7 937 mètres
  • Annapurna III : 7 555 mètres
  • Annapurna IV : 7 525 mètres
  • Gangapurna : 7 455 mètres
  • Annapurna sud : 7 219 mètres

L'Annapurna est le premier sommet de plus de 8000 mètres à avoir été gravi, ceci par une expédition française le 3 juin 1950. Cet exploit est rentré dans les annales de l'alpinisme car c'est le seul 8000 himalayen à avoir été gravi dès la première tentative. Il reste cependant à ce jour le plus dangereux de la chaine himalayenne avec un taux de mortalité élevé .

Ascensions Modifier

Première ascension Modifier

3 juin 1950 : Maurice Herzog et Louis Lachenal atteignent le sommet, avec une expédition comprenant Lionel Terray, Gaston Rébuffat, Marcel Ichac (cinéaste et le seul à avoir une expérience himalayenne grâce à l'expédition de 1936 au Karakoram), Jean Couzy, Marcel Schatz, Jacques Oudot (médecin) et Francis de Noyelle (diplomate assurant la coordination avec les autorités locales). Cette expédition constituait aussi la première entrée d'Européens dans la région du Népal central (le Népal ne s'était ouvert au monde qu'en 1950).

Ce qui différencie l'expédition de 1950 de toutes les autres expéditions himalayennes (Everest notamment) est le fait que, jamais auparavant, l'Annapurna n'avait été tentée ni même reconnue. La première tâche de l'expédition est d'explorer le terrain et de corriger les cartes existantes. Les explorateurs passent de longues semaines à essayer de trouver les sommets à conquérir, à trouver le moyen d'y accéder et à jauger, sur les différentes faces, les difficultés à surmonter. Tout cela exige des journées entières de reconnaissance par groupes de deux ou trois alpinistes, en réalisant au passage des « petits » sommets de 5 000 ou 6 000 mètres. Marcel Ichac trouve la voie vers le massif à conquérir et baptise une vallée imprévue Hidden Valley (en anglais vallée cachée).

Vient ensuite le choix de l'objectif (le Dhaulagiri, l'Annapurna ou un autre sommet ?). Le choix se porte finalement sur l'Annapurna, jugé plus facile.

Commence ensuite l'assaut de la montagne proprement dit. À ce moment, les membres de l'expédition de 1950 ont déjà des milliers de mètres de dénivelé et nombre de premières dans les jambes. Malgré la fatigue et l'absence d'oxygène, le sommet de l'Annapurna est conquis par Maurice Herzog et Louis Lachenal, le 3 juin 1950. L'opposition entre la conception de Maurice Herzog (le pari mystique et patriotique de l'alpiniste amateur) et celle de Louis Lachenal (la responsabilité et la prudence de l'alpiniste professionnel) se cristallise au moment du sommet.

La victoire se transforme vite en calvaire. Au cours de la descente, Maurice Herzog et Louis Lachenal ont de nombreux doigts et orteils gelés et doivent subir des amputations. Au cours de la longue marche du retour, un mois de course-poursuite contre la mousson à travers la montagne, la forêt, les rizières. Les blessés sont portés à dos d'homme, le médecin Jacques Oudot tente de les soigner sans aucun moyen hospitalier.

Première de la face sudModifier

La face sud de l'Annapurna fut gravie pour la première fois en 1970 par une expédition britannique emmenée par Chris Bonington.

En 1991, la Belge Ingrid Baeyens fut la première femme à conquérir l'Annapurna par la face sud.

Première de l'arête estModifier

La première ascension de l'Annapurna par l'arête est fut réalisée sans oxygène par les alpinistes suisses Erhard Loretan et Norbert Joos qui atteignirent le sommet le 24 octobre 1984 et descendirent par la dangereuse face nord. En 2002, Jean-Christophe Lafaille fit la première de l'arête est en aller et retour avec Alberto Innurategi sans oxygène.

Première de la face nord ouestModifier

La face nord-ouest fut gravie sans oxygène pour la première fois en avril 1985 par les alpinistes Reinhold Messner (qui signait là son 11e sommet à plus de 8000) et Hans Kammerlander.


Trekking Modifier

La région de l'Annapurna est connue pour ses nombreuses possibilités de trek (le tour de l'Annapurna, etc.).

Plus de 30 000 randonneurs sillonnent chaque année la Région. Le développement des routes goudronnées sur une partie du parcours poussent à privilégier une version courte du célèbre Tour de l'Annapurna

Bibliographie Modifier

  • Maurice Herzog, Annapurna Premier 8000, édition Arthaud
  • Louis Lachenal, Carnets du vertige

Voir aussi un article illustré sur Annapurna


Il est possible de découvrir le Népal en toute liberté avec des guides locaux, népalais, parlant français et anglais.
Vous pouvez prendre contact pour cela.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.